Délivré de la dépression…

J’ai invoqué Dieu dans ma détresse en 2009 et il m’a délivrée.

Je me trouvais dans une profonde dépression avec des angoisses de la mort qui remplissaient mes pensées, mon âme. La mort de ma mère, m’a beaucoup marquée, alors je sortais beaucoup, je buvais tout les week-end, je sortais en soirée, j’étais devenue très rebelle envers mon père. Je voyais ses larmes couler sur ses joues et ça ne me faisait rien du tout. La vie m’avait endurcie. Comme je fumais, j’avais un problème respiratoire et du mal à respirer, et un jour on m’a emmenée aux urgences. Je croyais voir la fin de ma vie, les angoisses ont commencé à ce moment là. J’étais enchaînée par le diable dans des pensées de mort, je me voyais dans un cercueil tous les matins quand j’ouvrais mes yeux, je respirais la mort en permanence. Le diable voulait m’étouffer dans ces pensées de mort. Alors j’ai commencé à chercher des solutions, j’ai demandé à mon frère ce que je devais faire, il me conseillait d’aller chez un psychologue, je n’étais pas convaincue. Mon père me disait de prier mais je comprenais pas où il voulait en venir.

Alors un jour Dieu a permis que je sois isolée loin de tout le monde, de la famille, du copain… Je me suis retrouvée toute seule dans une chambre que j’avais louée et là, j’ai invoqué Dieu. Du fond de ma détresse, ne voyant aucun secours, je me suis agenouillée et j’ai crié à Dieu : “Dieu, si tu existes vraiment, viens me sauver, je n’en peux plus, prend ma main”. A ce moment là j’ai été délivrée. La détresse, l’angoisse, tout avait disparu. A partir de ce jour Dieu m’a tout rendu. Mes collègues ont été disponibles pour m’aider, Dieu a ouvert toutes les portes. Quand je sortais du bureau, dans la rue, Dieu me parlait dans ma conscience :”Tu as vu ce que j’ai fait pour toi ?” Dès ce moment j’ai commencé à parler de Dieu dans la rue. Il est devenu mon ami. A chaque fois que je ressens le besoin de lui parler, je sais qu’il est là. Dieu m’ a montré son amour en me faisant ressentir que je n’étais plus seule. Il a permis que je fasse des missions avec beaucoup de déplacements (150 km 200 km) et je n’avais plus d’angoisses. Il m’a donné sa paix, m’a redonné la vie. Du fond de ma détresse, je l’ai invoqué et il m’a répondu. Il est bien vivant, il m’a sauvé, maintenant j’en suis consciente. Ce qu’il a fait pour moi, il peut le faire pour chaque personne qui se confie en lui. Il m’a sauvée de la mort, il fait naître l’espoir et la vie dans nos cœurs.

Depuis le jour où je l’ai invité à rentrer dans ma vie, il est devenu mon bon berger. En lui j’ai la vraie vie. En lui j’ai la victoire sur tous mes problèmes, parce qu’il a déjà tout accompli pour moi.

Source : Top Chretien


Partager sur les réseaux sociaux